Sur les traces d'une des Routes en Chine Han


          Au deuxième siècle avant JC, l'empereur Wudi de la dynastie Han souhaite combattre ses ennemis éternels les Huns (Xiongnu) et envoie Zhangqian pour aller faire des alliances avec les pays de l'Ouest. Zhangqian part pour une aventure des plus fantastiques qui l'emmène bien au delà de la Grande Muraille. Il va nouer des relations avec une trentaine de royaumes dont Samarkand, Boukhara, la Perse et le royaume de Ferghana, l'actuel Ouzbékistan. La découverte à Ferghana d’une bonne race de chevaux qualifiés de ‘célestes', armes puissantes contre les Xiongnu, allait être le point de départ de nombreuses caravanes pour se les procurer. Ces chevaux étaient avant tout de redoutables armes de guerre car permettaient à une armée d'avancer plus vite et plus loin. 

Suite aux expéditions, des caravanes régulières ont continué d'emprunter ces routes et d'autres échanges se sont faits, pendant des siècles ; religieux, scientifiques, commerciaux, culturels, ..., de Pékin à l'Inde, à l'Asie Centrale, à la Perse, à ... Rome. La soie n'était pour les Chinois qu'une monnaie pour payer les chevaux et les expéditions. Cette appelation de routes de la soie, tardive, fin 19ème, utilisée par l’Allemand Ferdinand von Richthofen ne reflète en rien l’étendue des échanges qui se sont passés le long de ces routes et ne reflète que le point de vue de l'Ouest, l'interet pour la soie. 

Ces routes remontent bien plus loin que ces quêtes de chevaux, à l’époque où, au troisième millénaire avant JC, la Chine allait chercher son Jade loin hors de ses frontières.

Quelle Route !

Le symbole de la "route de la soie", Le cheval aile de Ferghana.( un oiseau sous le sabot arriere droit )
Il est maintenant dans le musee de la ville de Lanzhou, 
capitale du Gansu. Il a ete decouvert dans une tombe Han a Wuwei
Le voyage commence ici dans le Shaanxi avec la ville mythique de Xian, et se poursuit ici dans le Gansu.( villes de Lanzhou, Xiahe/Labuleng, Biling, Wuwei, Jiayuguan, Dunhang / Mogao ). Vous irez des villes aux deserts, rencontrerez le berceau de la Chine et le passage au dela duquel on ne s'aventurait plus.

Il comprend l'equivalent d'une quarantaine de pages et comporte aussi en gros 80 photos. Ce recit de voyage de Xian a Dunhang est aussi maintenu en version en texte

A retenir si l'on veut se souvenir de l'origine de ces routes :

- Troisième millénaire avant JC, les Routes étaient empruntées pour le Jade.
- 200 av JC, Zhangqian les re ouvre pour les provinces de l'Ouest et les 'Chevaux Célestes' de l'Ouzbékistan.
 [ Droits d'auteur / Copyright.Rappel : Tout le site, les photos et le texte sont propriété de FranceChine Ne copiez pas le site ni les photos ni les documents. Vous seriez hors la loi ( française et autres ) Si vous êtes une collectivité, école, chaine de TV, émission sur la Chine, demandez nous. En general nous autorisons, au cas par cas, l'utilisation du site web. ]